Culture,  Musique,  Théâtre

« La Tour de 300 m », spectacle haut en couleur

La Dame de Fer, construite pour l’Exposition Universelle de 1889, célèbre ses 130 ans cette année. Comment s’est-elle érigée? Qui était vraiment Gustave Eiffel , son créateur ? Voilà le sujet du nouveau spectacle musical de Marc Deren, actuellement joué au théâtre des Mathurins, à Paris.

Si aujourd’hui elle demeure un symbole indissociable de la culture française, la Tour Eiffel n’a pas toujours fait l’unanimité. Bien au contraire. Sa construction, qui a duré un peu plus de quatre ans, a fait coulé autant d’encre que de sang. C’est cette histoire qu’a choisi Marc Deren de narrer dans sa nouvelle comédie musicale.

Dès le début de la pièce, nous sommes transporté dans le Paris de 1884 et surtout dans l’effervescence du XIXe siècle où se mêlent les progrès techniques et scientifiques. Les costumes d’époque à la fois colorés et élégants font oublier un décor un peu trop épuré et même « amateur » telles que les pancartes dessinées représentant les lieux emblématiques de la capitale, pendant la ballade romantique du couple italien.

Crédit photo : Inanis Photographe

Les comédiens ne manquent pas d’enthousiasme et se démènent corps et âme sur les planches du théâtre des Mathurins. Pour interpréter le visionnaire Gustave Eiffel, Marc Deren a pris le ténor David Eguren. Un choix judicieux car le chanteur donne une profondeur et un certain panache à son personnage. Sur la scène, on retrouve à ses côtés Juliette Behar (Claire Eiffel) et Claudia Palleschi (jeune immigrée italienne) qui offrent toutes deux des prestations touchantes. Les artistes Matthieu Brugot, Stanislas Clément, Nicolas Soulié, ainsi que Véronique Hatat complètent cette distribution efficace.

« La Tour de 300 m » tient sans conteste ses promesses en tant que show documentaire et musical. Tout le livret, ponctué d’anecdotes croustillantes, est joué en live par le pianiste talentueux John Florencio. Et c’est bien appréciable! En revanche, la danse plombe le spectacle. Les chorégraphies désorganisées d’Amélie Foubert ne font ressentir aucune émotion et n’apportent véritablement aucun intérêt à l’histoire.

« La Tour de 300 m : le musical »
créé par Marc Deren
Du jeudi au samedi à 19h
Au Théâtre des Mathurins
36 rue des Mathurins – 75009 Paris

Mise en scène : Julien Rouquette
Direction musicale : John Florencio
Chorégraphies : Amélie Foubert
Avec : Juliette Behar, Claudia Palleschi, Véronique Hatat, Matthieu Brugot, Stanislas Clément, David Eguren et Nicolas Soulié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *